Le temps et l’espace de la maison solaire

Téléchargement

Dans cet article, les représentations et attitudes des habitants de maisons solaires sont analysées a partir de leur perception du temps et de l’espace. Ces deux dimensions structurantes apparaissent comme les composantes essentielles de "l’habiter solaire" qui peut se caractériser selon deux modalités. La première modalité se définit par la maitrise que ses occupants désirent exercer, a travers la maison solaire, sur leur environnement le plus proche, par la réappropriation d’un espace ouvert de sociabilité et par divers processus de suspension du temps. La seconde est caractérisée par la notion de symbiose ; par son mode particulier d’insertion dans l’environnement (proche de celui du corps), la maison solaire dilue le dehors et le dedans pour constituer un espace syncrétique et induit une asynchronie dans la juxtaposition des temporalités solaires-naturelles et des temporalités sociales. La maison solaire se pose comme contre-culture ; elle unifie des comportements de repli défensif et d’engagement social et se veut, dans les deux cas, facteur de changement.

Retour
Réalisation site : OrangeDotMedia